Solidarité COVID 19 : Natis 3D fabrique des visières et adaptateurs pour les soignants

Vous connaissez Natis 3D ? Vous en connaissez beaucoup des entreprises qui font de l’impression 3D ? Dans la région lyonnaise, elle est connue ! Frédérique Deville propose des cadeaux originaux pour tous types d’évènements. Mais il s’agit d’abord d’une femme passionnée. L’impression 3D est un milieu qu’elle affectionne particulièrement. Et c’est la raison pour laquelle, elle a décidé de se lancer dans cette aventure.

Lorsque la crise du covid19 a vu le jour, elle décide elle aussi d’aider les soignants. Après tout, elle avait des outils pour pouvoir créer des masques et visières, pourquoi rester les bras croisés ? Nous allons découvrir au sein de cet article, une femme passionnée, qui apprécie grandement aider son prochain.

Des nouveaux masques et des visières : elle a appris à les fabriquer pour les donner aux EPHAD et dans les hôpitaux où il y avait des besoins, aux infirmières et infirmiers libéraux ! Voici un petit point d’actualité qui devrait certainement vous plaire !


Les produits imprimés en 3D pour aider les soignants 

Vous devez certainement connaître le studio d’impression 3D situé dans la région de Saint-Etienne : Natis 3D. On le connait par ces cadeaux originaux : de l’impression 3D de cadeaux de naissances, cadeaux pour la fête des mères, cadeaux pour les grands-parents ou encore cadeaux de mariage. Connu et reconnu dans la région lyonnaise, Natis 3D a aujourd’hui décidé de fabriquer autre chose. 

Non ce n’est pas un changement de voie, mais bel et bien un élan de solidarité envers les soignants. Dorénavant et pendant la durée qu’il le faudra, Frédérique Deville fabrique :

  • Des visières de protection avec élastique à boutonnières. Cela permettra donc aux soignants de régler le masque comme bon leur semble. De plus, Frédérique Deville a décidé d’offrir ces masques aux soignants qui se trouvent dans les EPHAD.
  • Un modèle de visière pour les métiers en contact avec le public. Ainsi, toutes les personnes qui seront amenées à voir des personnes de l’extérieur auront la possibilité d’être correctement protégées. Ces visières sont payantes si certaines entreprises en ont besoin.
  • Des adaptateurs pour masque Décathlon Easybreath, qui sont utilisés en réanimation. Des produits de ce type-là ont pu déjà être donnés à la Clinique Mutualiste de Saint-Etienne.

Tous ces produits sont fabriqués dans son entreprise, à l’aide de son imprimante 3D. Consciencieuse et passionnée par son travail, elle s’éloigne de ses produits habituels pour venir en aide aux soignants, ce qui est une très belle initiative de sa part !

Notons également que son geste est fait gracieusement pour que les hôpitaux et les EPHAD n’est rien à débourser. C’est ce que l’on apprécie grandement chez Natis 3D ! Les entreprises peuvent également acheter les produits qu’elle vend, s’il y a un besoin. Néanmoins, pour ces dernières, les masques et visières sont payantes.


Un peu plus sur les visières fabriquées en impression 3D

Nous allons maintenant vous en dire un peu plus sur les visières. En effet, il est intéressant de s’arrêter sur ce produit de production française. Elle est composée de deux éléments bien distincts :

  • Une armature imprimée en PLA matériau biodégradable. Sur cette dernière, il a été posé une feuille PVC de 200 microns, soit par perforation, soit par clips imprimés en 3D.
  • Le ruban élastique (marque Passion Rubans) est gracieusement fourni par Mr Eric CHOMETTE de la Société FC TRADING à ST DIDIER EN VELAY.

Comme vous pouvez le constater, l’entraide est très forte pour les soignants, mais les producteurs s’aident également entre eux, pour pouvoir traverser cette crise. Il faut tout de même le noter : ce mouvement de solidarité est incroyable !

Frédérique Deville n’est pas la seule à aider les soignants. En effet, de nombreuses entreprises ont décidé de mettre la main à la patte pour que les choses avancent. Néanmoins, il est rare de voir de petites entreprises décidées d’aider les soignants envers et contre tous ! Nous apprécions particulièrement l’aide qu’elle peut finir, en fonction de ces moyens. Loin de son domaine d’expertise, elle fait en sorte que les soignants soient protégés, ce qui est un geste remarquable, il faut bien l’avouer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *